Retour à la page d'accueil
O  P  A  L  E
Observatoire partenarial lyonnais en economie
Agence d'urbanisme de l'agglomération lyonnaise
     Rechercher

Mutations et nouveaux moteurs de l’économie lyonnaise

5 Juillet 2016

image de présentation du document

A la demande des partenaires de Grand Lyon l'Esprit d'Entreprise (GLEE), l'Opale propose dans ce document une vaste analyse des dynamiques socio-économiques de l'aire urbaine de Lyon. Il fait écho au diagnostic économique de l'aire urbaine réalisé dans le cadre du Schéma de développement économique (SDE) à la fin des années 1990 et publié en 2002 .
Après une mise en perspective des grandes tendances économiques mondiales et un cadrage global sur la dynamique démographique et économique d'ensemble, ce document analyse les mutations de l'aire urbaine de Lyon sous différents angles :
- Quels sont les nouveaux secteurs moteurs de la croissance, ceux en déprise ?
- Dans quel contexte se situent les secteurs d'excellence de la Métropole et comment ont-ils évolué ?
- Comment a évolué le tissu d'entreprises ? Comment se renouvelle-t-il ? Comment se comporte la dynamique entrepreneuriale ?
- Quel est le degré d'internationalisation des entreprises  ?
- Quels ont été les effets de ces évolutions sur les individus, en termes d'emploi, de chômage, de compétences, de revenus ?
- Comment se positionne Lyon parmi les principales aires urbaines françaises et quelques métropoles européennes ?


Documents similaires

Regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°39

18 Septembre 2018

image de présentation du document

L'économie lyonnaise continue sa croissance, mais à un rythme moins soutenu qu'en 2017. Les premiers mois de l'année 2018 ont été marqués par un ralentissement assez général, sensible en France comme en Europe, mais qui ne remet pas en cause la tendance de fond, qui est celle d'une croissance modérée mais solide de l'activité. Le climat des affaires reste favorable et les entreprises confiantes, dans tous les secteurs y compris l'industrie et la construction.
Le marché du travail local fait face à des difficultés de recrutement de plus en plus marquées, en particulier dans les secteurs du numérique, du transport de marchandises, du bâtiment et des travaux publics. Ceci alors que les créations d'emplois sont toujours dynamiques, tirées par les activités du tertiaire marchand, même si un ralentissement est également noté au premier trimestre, notamment dans l'industrie et le tertiaire non marchand. En parallèle, le chômage de catégorie A (sans activité) recule légèrement, alors que le chômage de catégorie C (avec activité réduite longue) se développe. L'adéquation entre l'offre et la demande d'emploi devient ainsi un enjeu de plus en plus important au niveau local.
Le focus de ce numéro, réalisé par l'Urssaf Rhône-Alpes, apporte un éclairage original sur la masse salariale générée par les entreprises de l'aire métropolitaine lyonnaise, avec des disparités par secteurs d'activité et par territoires.




Regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°33

1 Mars 2017

image de présentation du document

Les signaux positifs s'amplifient pour l'économie lyonnaise en ce début d'année. Les enquêtes auprès des entreprises témoignent toutes d'un climat des affaires en amélioration depuis plusieurs mois et d'une confiance assez partagée sur les perspectives 2017. Les secteurs industriels affichent une activité bien orientée et une légère reprise de l'emploi, la construction entame son redressement, les services continuent à embaucher. Les créations d'emplois restent en effet très dynamiques dans le Rhône, avec 13 600 emplois supplémentaires en un an. L'amélioration de la situation économique des entreprises se traduit également par une baisse significative des défaillances au Tribunal de commerce de Lyon, avec en 2016 le plus faible nombre de procédures collectives depuis 2009. Les marchés immobiliers des bureaux et du logement neuf, tout comme les implantations d'entreprises nouvelles par l'Aderly, atteignent des niveaux record en 2016.
L'évolution du chômage ressort en demi-teinte. Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, n'ayant pas du tout travaillé dans le dernier mois, diminue très nettement de 4 % sur un an dans la Métropole de Lyon. Mais le nombre de demandeurs de catégories B et C (ayant travaillé au cours du dernier mois) augmente de 7 % sur la même période. Même s'il se stabilise, le chômage reste une préoccupation majeure pour le territoire.




Regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°31

12 Septembre 2016

image de présentation du document

Les signes d'embellie se multiplient au cours du premier semestre pour l'économie lyonnaise. Les enquêtes auprès des entreprises témoignent d'une nette amélioration, concernant l'ensemble des secteurs d'activité. Dans ce contexte, des embauches ont lieu et l'emploi salarié poursuit sa progression à un bon rythme (+2,3% sur un an). Pour la première fois depuis 2011, le nombre de chômeurs de catégorie A en mai diminue par rapport à l'année précédente. Les difficultés de paiement sont en baisse et l'immobilier d'entreprise affiche un début d'année prometteur.
Un certain nombre d'indicateurs de fragilité restent à suivre dans la durée : les procédures collectives au Tribunal de commerce de Lyon se maintiennent à haut niveau, de même que le chômage. La légère baisse du mois de mai ne doit pas faire oublier la forte progression du nombre de demandeurs d'emploi depuis la crise de 2008 (+89%). Cependant, l'Insee envisage une baisse du taux de chômage d'ici la fin de l'année, les gains d'emploi devenant supérieurs à la hausse de la population active.




Regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°29

5 Avril 2016

image de présentation du document

L'année 2015 confirme au fil des mois une embellie de l'activité en région lyonnaise. Le climat des affaires s'est amélioré dans la plupart des secteurs d'activité, à l'exception du BTP. La dynamique est particulièrement importante dans les services marchands mais ressentie également dans l'industrie et le commerce.
L'amélioration de l'activité a un impact direct sur l'emploi salarié, qui progresse fortement depuis quatre trimestres consécutifs. L'embellie est aussi visible dans le net recul des défaillances d'entreprises. Le marché des bureaux enregistre une de ses plus belles performances depuis dix ans et les projets d'implantation étrangers signent leur retour.
Malgré cette embellie, le nombre de demandeurs d'emploi ne fléchit pas. L'augmentation constante du chômage depuis sept ans est un vrai point noir pour la région lyonnaise comme pour la plupart des territoires.


 




Regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°27

9 Septembre 2015

image de présentation du document

La métropole lyonnaise bénéficie de la légère reprise et de l'amélioration du climat des affaires ressenties en France depuis quelques mois. Les enquêtes auprès des entreprises locales témoignent raffermissement de la demande dans la quasi-totalité des secteurs d'activité.
Dans une perspective régionale, la métropole lyonnaise tire son épingle du jeu sur plusieurs plans : progression de l'emploi marchand, augmentation moins rapide du nombre de demandeurs d'emploi, belle reprise de l'hôtellerie et reprise sur le marché des logements neufs. Ce à quoi il faut ajouter un recul des défaillances d'entreprises.
L'amélioration enregistrée permet d'anticiper une année 2015 plus tonique que 2014, mais sans éclat. La reprise reste fragile, l'activité des différents secteurs d'activité industriels reste souvent loin du niveau atteint en 2011 et le niveau du chômage continue d'augmenter. Par ailleurs, la baisse du marché des locaux d'activité au premier semestre est un signal à suivre dans les mois qui viennent.




Les résultats 2013-2014 de l'Observatoire emploi, insertion

21 Mai 2015

image de présentation du document

Depuis 2010, malgré la crise, l'emploi salarié poursuit sa hausse régulière dans le Grand Lyon, portée par la progression des services et la reprise de l'intérim. En 2014, la répercussion sur le niveau du chômage se fait encore attendre. La hausse du nombre de demandeurs d'emploi entre octobre 2013 et octobre 2014 atteint +5,5% dans la Métropole de Lyon. La situation s'aggrave davantage pour les chômeurs de très longue durée et les seniors. Quelques indicateurs donnent cependant des signes positifs : la hausse des offres d’emploi collectées par Pôle emploi et les déclarations d’embauche enregistrées par l’Urssaf.
 




Regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°25

10 Mars 2015

image de présentation du document

L'année 2014 n'a pas apporté de changement significatif à la situation de l'économie lyonnaise, ni dégradation ni franche amélioration, dans un contexte national d'attente de signes de reprise qui ne sont jamais venus. L'agglomération lyonnaise garde de solides points forts (immobilier d'entreprise dynamique, projets d'implantation, levées de fonds...). D'autres indicateurs restent en revanche dans le rouge, en particulier les défaillances d'entreprises et le chômage.




Regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°23

17 Septembre 2014

image de présentation du document

Le deuxième trimestre de l’année 2014 n’a pas été à la hauteur des prévisions des chefs d’entreprises rhônalpins. Au niveau local, les défaillances d’entreprises ont augmenté. Le chômage poursuit également sa hausse. Certains indicateurs restent cependant positifs : l’emploi salarié, l’immobilier d’entreprise et les implantations.




Regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°21

19 Mars 2014

image de présentation du document

L'année 2013 se termine sur un bilan mitigé pour les entreprises de la région lyonnaise, dans un contexte économique national atone.
L'agglomération conserve un certain nombre de points forts : la résistance de l'emploi salarié, l'attractivité pour les nouvelles implantations et la forte activité sur le marché des bureaux et des locaux d’activité.
Cependant, nombre d'indicateurs restent préoccupants : chômage, perspectives d'embauches, défaillances, taux de marge des entreprises.




Les résultats 2012-2013 de l'Observatoire emploi, insertion

21 Février 2014

image de présentation du document

La période récente confirme la fragilité du marché du travail. Le ralentissement de la croissance des emplois s'accentue (+0,3% en 2012 contre +1,6% en 2011). En 2013, le chômage a augmenté pour la cinquième année consécutive dans l'agglomération lyonnaise mais à un rythme moins soutenu qu’en 2012.






Les Partenaires de l'Opale


Logo de Grand Lyon - la métropoleLogo de Aderly Invest in LyonLogo de Cecim - Centre d'études de la conjoncture immobilièreLogo de Chambre de commerce et d'industrie de LyonLogo de Chambre de métiers et de l'artisanat du RhôneLogo de CGPME du RhôneLogo de Medef Lyon-RhôneLogo de Office du Tourisme et des Congrès du Grand Lyon
Logo de Pôle emploi Rhône-AlpesLogo de Université de LyonLogo de Ville de LyonLogo de Communauté d'Agglomération du Pays ViennoisLogo de Agence d'urbanisme de LyonLogo de Banque de France Rhône-AlpesLogo de Caisse des dépôts Rhône-AlpesLogo de Département du Rhône
Logo de Insee Rhône-AlpesLogo de Sgar Rhône-AlpesLogo de Urssaf de Lyon